logo tiny


Les systèmes anti-calcaire

    Le calcaire est une roche sédimentaire composée principalement de carbonate de calcium et très légèrement soluble dans l'eau. L'eau du robinet peut provenir des sources, des rivières ou des nappes phréatiques et contient ainsi plus ou moins de calcaire dissout.
Dans nos régions, c'est une nappe phréatique particulièrement calcaire qui alimente nos châteaux d'eau, ce qui explique le voile blanc déposé sur nos parois de douche ou nos verres : 31°f sur Montaure en 2016, c'est 310 mg dans chaque litre d'eau.

Le problème c'est que le calcaire est moins soluble à chaud qu'à froid. Il se dissout donc dans l'eau froide de la nappe et précipite ensuite dans les équipements chauffants de la maison. Il finit par recouvrir lentement les résistances électriques des chauffe eaux et lave linges, diminuant ainsi leur efficacité.

Des solutions existent pour lutter contre ces désagréments, des rationnelles, des farfelues. Essayons de faire le tri pour éviter des installations aussi chères qu'inutiles.

Les aimants :
    Le champs magnétique aurait une action sur la cristallographie du carbonate en favorisant une forme moins agglomérante, à condition d'avoir une eau bien conductrice, à déplacement rapide et un pot à boues purgeable régulièrement. Aucune utilité en pratique.

Le dioxyde de carbone :
    Nécessite une pièce ventilée ou un endroit de stockage extérieur pour la bouteille à 200 bars de pression. Le léger bullage de CO2 ne suffit pas à rendre l'eau pétillante mais acidifie légèrement l'eau et déplace (un tout petit peu) l’équilibre HCO3¯ → H2CO3 qui est plus soluble.

Les billes de polyphosphate :


    Le calcium est chélaté par le polyphosphate qui est plus soluble. A réserver pour un seul équipement et ne pas boire.

L'adoucisseur :


    Remplace le calcium par du sodium beaucoup plus soluble mais nécessite des sels régénérants et beaucoup d'eau pour la régénération des résines. Certains installateurs vous diront qu'on peut la boire, les hypertendus n'auront qu'à bien se tenir...

La récupération d'eau de pluie :
    L'eau de pluie ne contient pas de calcaire et peut être utilisée pour le lave linge, l'arrosage et les WC. Une installation de base comportant une citerne enterrée, une pompe, un filtre, vous permet de faire de grosses économies, surtout si vous êtes au tout à l'égout.
L'eau de pluie ne peut réglementairement pas être utilisée pour la toilette et la boisson.

Autre :
    • Filtre 10 µm : élimine les particules en suspension mais pas le calcaire.
    • "Réacteur trucmuch" ou "calco machin" à base de magnésium et de plastique : oxydation du magnésium en milieu aqueux, comme l'anode d'un cumulus. Aucun bénéfice pour le calcaire.

Il existe donc des solutions efficaces contre le calcaire dont le bénéfice n'est vraiment pas négligeable : moins besoin de gel douche, de liquide vaisselle, de poudre à laver, préservation des résistances électriques, des échangeurs de chaudière...
La récupération de l'eau de pluie est une alternative écologique efficace pour une partie de la maison. Si votre eau est particulièrement calcaire, préférez un adoucisseur et maintenez un robinet en eau de ville pour la boisson.

Vous avez aimé ? 
google plus share share tweet